ACCUEIL > Patrimoine > Cloître St-Dominique

Cloître St-Dominique


Au faubourg de la Baume s'élève l'ancien couvent des Dominicains, un des plus grands du sud-est de la France.

Cloître St-Dominique

Patrimoine en rive gauche de la Durance

 

Construit en 1248 par Béatrix de Savoie et ravagé au XVIème s, restauré en partie vers 1620, abandonné à la Révolution, St-Dominique offre au regard son vaisseau, ouvert sur le ciel, que domine un élégant clocher roman.

Il reste du cloître, au nord, trois arcades et leurs enfeus et sur le bas-côté sud une chapelle mutilée. Le chevet plat, avec son triplet de hautes fenêtres, est un chef d’oeuvre où la noblesse le dispute à la perfection du travail de taille. On est confondu par la précision des joints fins.

C'est un travail du temps où sous l'outil, "le travail chantait".

 

La rumeur fait état d’un tunnel qui reliait l’église au centre ville, c’est vrai car il partait de la sacristie, passait sous le pont de la Baume et débouchait dans une habitation rue de la Mission.

 

 

 


Entrée du cloître

Le clocher roman

 

Le clocher roman éffilé rappelle, par sa facture, la dichromie des pierres de la cathédrale ND et donc l'influence lombarde qui a oeuvré ici. Il est surmonté d'une reproduction du "diamant de la Reine Jeanne".

 

Depuis 1963, St-Dominique, classé Monument Historique, offre son cadre à des concerts qui ont contribué à la renommée du Festival des Nuits de la Citadelle de Sisteron.

 

Accès libre

 

A voir à côté la chapelle St-Marcel

 



FESTIVITÉS

Du


Au


 

 

 

 

Mentions légales    |    crédits photos    |    ©2017    |    Contact    |    Réalisation Galets Bleus Web   |